Jeudi 19 septembre

Travailleurs frontaliers : Metz veut sa part du gâteau

0
Alors que près de la moitié des actifs du Luxembourg vivent dans un état limitrophe, de plus en plus d’élus se posent la question de la juste répartition des impôts.  Si la Belgique reçoit du Grand Duché une compensation financière, la France et l’Allemagne ne touchent aucun reversement.  Le maire de Metz et celui de Trèves viennent de co-signer une lettre adressée à Emmanuel Macron et Angela Merkel pour une juste répartition des impôts en région frontalière, mais d’autres solutions tendent à se dessiner. 

Un reportage de Gaële Thisse

Partager

Les commentaires sont fermés.