Samedi 25 janvier

Réforme des retraites : entre les avocats et le député Belhaddad le ton monte !

0
Ce matin, une soixantaine d’avocats ont fait irruption dans la permanence parlementaire messine du député LREM Belkhir Belhaddad. 

Un acte qui s’inscrit dans la semaine d’actions menée par les avocats du barreau de Metz afin de se faire entendre dans le débat de la réforme des retraites voulue par le gouvernement et incluant notamment la suppression du régime autonome des avocats. En guise de protestation, une soixantaine d’avocats ont donc investi le local parlementaire du député à Metz. 

Suite à cette action, le député, nommé « ambassadeur de la réforme des retraites », a réagi au sein d’un communiqué de presse. Il parle de sa « stupeur », estimant que les « avocats messins ne peuvent pas ignorer les avancées des discussions et les engagements du Gouvernement » concernant la préservation de leur régime autonome et dénonce une tentative d’intimidation. Le député LREM écrit également qu’il entretient un dialogue « ouvert et respectueux avec le Conseil National des barreaux, qui représente les 70 000 avocats de France. »

« Il n’y a eu aucune violence ! Ils nous ont invité à entrer ! »

De son côté, Laurent Zachayus, le bâtonnier des avocats du barreau de Metz se défend : « Il n’y a eu aucune violence, nous n’avons pas forcé la porte ! Ils nous ont invité à entrer pour nous proposer un dialogue… Mais leur idée de dialogue ne nous intéresse plus ! La violence n’est pas dans l’ADN des avocats. »

En partant, les avocats ont symboliquement laissé une robe d’avocat accrochée dans le local. Les avocats et leur bâtonnier se sont également rendus à la permanence de Richard Lioger. « Il s’agissait d’interpeller les élus LREM pour dénoncer la façon dont cette réforme est menée. Nicole Belloubet nous appelle à reprendre le dialogue alors qu’il ne s’agit que d’un monologue de la part du gouvernement ! » , ajoute Laurent Zachayus.

« Un parfait climat d’échange » selon le bâtonnier.

Sur la vidéo ci-dessous, on peut voir le bâtonnier et les avocats présentant leur doléances et Laurent Zachayus d’ajouter : « cela s’est fait dans un parfait climat d’échange. L’allégation d’une irruption dans le local du député est donc une contre vérité d’autant plus évidente que monsieur le député était absent de sa permanence et n’a donc été témoin de rien.»

D’autres actions seront menées cette semaine par les avocats. Ils iront notamment participer à un don du sang vendredi… « Le gouvernement veut nous saigner à blanc ? Alors on prend les devants et nous allons donner à ceux qui en ont besoin ». 

Les avocats préviennent : « le mouvement de grève sera reconduit si le gouvernement ne nous entend pas ! » En attendant, ils ont prévu de participer aux journées de manifestations interprofessionnelles les 9 et  11 janvier prochain. 

Partager

Les commentaires sont fermés.