Dimanche 12 juillet

Quentin Bigot : « Je lance dans un champ »

0

Le vice-champion du monde de lancer de marteau explique son quotidien en cette période de confinement à quelques encablures des Jeux Olympiques de Tokyo (24 juillet-9 août).

Quelles sont actuellement vos conditions d’entraînement ?

Quentin Bigot : « Les conditions d’entraînement ne sont pas évidentes avec la fermeture de toutes les installations sportives par la Ville de Metz. J’ai ramené mon matériel de musculation dans ma cave, mais je suis limite en hauteur et donc en mouvements possibles.
Pour le lancer, mes grands-parents ont un champ pas très loin de chez moi. J’y avais installé un plateau de lancer il y a quelques années. J’ai remis ça à l’ordre du jour, il a juste fallu débroussailler le terrain et le traiter pour les tiques ! »

Votre coéquipier en équipe de France d’athlétisme, Kévin Mayer, le spécialiste du décathlon, souhaite le report des Jeux Olympiques de Tokyo comme il l’a affirmé dans les colonnes de L’Equipe. Quel est votre point de vue sur le sujet ?

QB : « J’espère et je pense qu’en août l’épidémie sera tout juste derrière nous, peut-être que ce sera trop juste pour le maintien des JO. Il ne faut pas oublier qu’il ne s’agit que de sport et la santé doit passer avant tout. Au-delà de ça, des compétitions et meetings vont être annulés, ce qui empêchera des athlètes de se qualifier normalement. Mais le premier souci-là, c’est que beaucoup si ce n’est la majorité ne peuvent pas s’entraîner. »

« Je suis fier d’être élu conseiller municipal d’opposition à Gandrange »

Martin Fourcade, quintuple champion olympique de biathlon, a officiellement pris sa retraite le week-end dernier…

QB : « Je n’ai pas vraiment de commentaire à faire. C’est sa décision et il faut la respecter.  Martin est un très grand champion qui a marqué l’histoire de son sport et du sport français. Bon courage à lui pour la suite ! »

Vous étiez sur la liste de Denis Mathéis pour les municipales de Gandrange. Il a été battu d’un rien par le maire sortant Henri Octave ?

QB : « Nous avons perdu de 37 votes (51,61% contre 48,39%). C’est très peu, ça veut dire que la moitié des Gandrangeois ne sont pas d’accord avec ce que le maire sortant propose. J´espère que la municipalité entendra le message. Mais si ce n’est pas le cas, nous sommes cinq élus au conseil municipal d’opposition, dont moi !  Je compte bien représenter tous les Gandrangeois qui ont voté pour notre liste et nous serons là pour le rappeler à la majorité. Je sais que beaucoup de personnes comptent sur nous et sont derrière nous.Personnellement je prends cette responsabilité très à cœur et je suis fier d’être élu au conseil municipal. »

Propos recueillis par Arnaud Demmerlé

Partager

Les commentaires sont fermés.