Municipales à Metz : Grosdidier (LR) clôture sa liste, Pallez (DG) jette l’éponge

0

Le week-end a été riche en actualités politiques. Samedi matin, François Grosdidier, candidat Les Républicains aux élections municipales de Metz, a dévoilé à la presse les noms des 55 colistiers qui l’accompagneront durant sa campagne. Alors que dans l’après-midi, à l’inverse, Christiane Pallez (Divers Gauche) a choisi finalement de ne pas se présenter.

FRANÇOIS GROSDIDIER CLÔTURE SA LISTE

« Je rassemble autour de moi des gens qui n’attendent pas de cette élection de bien vivre, mais qui peuvent beaucoup apporter à la ville de Metz, contrairement à la majorité sortante » – François Grosdidier

Le sénateur et ancien maire de Woippy a levé le voile sur les 55 personnes qu’il a choisi comme colistiers pour les élections municipales de Metz samedi matin. Sans grandes surprises, parmi ses partisans, la députée européenne Nathalie Colin-Oesterlé, le docteur Khalifé Khalifé chef du service de cardiologie à Mercy, mais aussi des personnages de la société civile bien connus comme l’athlète de haut niveau Bob Tahri.

Une liste qui entend « représenter tous les Messins, en dehors de tout clivage partisan » a insisté François Grosdidier en conférence de presse. Ainsi, il rassemble autour de lui des colistiers écologistes, centristes, rauschistes, universitaires de gauche, qui « souhaitent donner un nouveau visage à la ville ». Confiant car donné favori dans le sondage réalisé par ViaMirabelle et Le Républicain Lorrain (29% au premier tour), il souhaite profiter de l’éclatement de la gauche, et sa campagne qui surfe sur le thème de la sécurité pourrait permettre à l’ancien juppéiste de siphonner les voix du Front National crédité de 18% des intentions de votes.

Sollicité par des candidats qui sont en grande difficultés d’après le sondage, François Grosdidier a été très clair, sa liste est close, il n’y a pas de place pour ceux qui appellent au rassemblement de dernière minute.

CHRISTIANE PALLEZ JETTE L’EPONGE

C’est le coup de théâtre de ce week-end dans la course à la mairie de Metz. Christiane Pallez, candidate Divers Gauche pour la liste « Metz Capitale », a finalement choisi de retirer sa candidature. Après avoir repris le flambeau suite au décès de Jean-Michel Toulouze, l’ancienne adjointe de Dominique Gros, a expliqué dans un communiqué de presse assister depuis plusieurs semaines à « un affligeant éparpillement de l’électorat de gauche à Metz » et vouloir par son abandon, empêcher la victoire de la droite ou de l’extrême droite.

Alors que tous les candidats annoncés au-dessus de 10% sont présentés avec une étiquette politique, j’observe l’effacement du Parti socialiste à Metz. Cette disparition, fruit des divisions et de l’éclatement de la majorité de Dominique Gros, est d’autant plus effarante que le Parti socialiste dirigeait la ville depuis deux mandatures 

Créditée de 2% des intentions de vote au premier tour dans le sondage Ifop réalisé par ViaMirabelle et Le Républicain Lorrain, Christiane Pallez dénonce cette absence de cohésion.

Dans une lettre ouverte aux messins, elle explique qu’elle ne figurera sur aucune liste.

lettre-ouverte-de-christiane-pallez-pdf

Partager

Les commentaires sont fermés.