Metz : Pvlsar, un groupe électro-pop en pleine ascension !

0
Pvlsar, groupe messin fondé par Boris Collin et Kevin Fauvel est actuellement en lice pour la finale des casting des Inouïs du « Printemps de Bourges ». Accompagné de leur batteur, Maxime Polett’, le trio est en pleine répétition en attendant les résultats du jury parisien. Pour les amateurs d’électro-pop planante, rendez-vous le 9 février prochain aux Trinitaires afin d’y découvrir ce groupe messin plein d’avenir.

Avec sa voix envoûtante, Boris Collin nous offre une performance emprunte de sensibilité et de finesse, à l’image de la musique de son groupe Pvlsar.

Avec Kevin à la basse et Maxime aux percussions, leur répertoire à la fois rock et aérien sonne comme une ode aux films de science-fiction. Un puit d’inspiration pour les deux fondateurs du groupe. « C’est vraiment en voyant des films de science-fiction comme Blade Runner ou Oblivion qu’on sent les idées venir à nous » nous livre Boris Collin, l’un des fondateurs du groupe et chanteur.

Un répertoire aux allures de bande originale d’un film de science-fiction

Le cinéma, une passion qui aujourd’hui les mène à composer leurs chansons et qui hier était à l’origine de leur rencontre. Kevin Fauvel, fondateur et bassiste du groupe : « On s’est rencontrés pendant notre cursus en école de cinéma, et aujourd’hui, c’est le cinéma qui nous inspire pour nos compositions ». La voix aérienne et rock, combiné à une composition percussive et planante nous entraîne dans l’univers souhaité par le groupe.

Depuis deux ans, le groupe commence à parcourir les scènes de la région. D’abord sur de petites scènes du centre-ville puis rapidement à travers des festivals comme « Hop hop hop », « étudiant dans ma ville » ou encore « Zikametz« . Pour les deux fondateurs du groupe, monter sur scène résonne comme une concrétisation des efforts fournis depuis deux ans. « On a travaillé un morceau pendant des mois et des mois, on l’a repris du début à la fin parfois parce qu’il ne nous plait plus au bout d’un moment, et là, avec la musique, un bon son, on l’envoie à fond sur scène, c’est vraiment un sentiment d’accomplissement personnel » nous confie Boris Collin.

Finalistes du grand concours qui leur permettra peut-être de jouer lors du grand concert des inouïs du Printemps de Bourges, le groupe redouble d’effort, avec toute leur concentration. « Jouer devant un jury de professionnels c’est toujours stressant… mais on travaille pendant des jours et des jours pour être sûrs qu’il n’y ait pas de pépin devant le jury » explique Maxime Polett’ batteur du groupe.

Les délibérations du jury auront lieux dans quelques semaines et en attendant les résultats, Pvlsar se produira le 9 février prochain aux trinitaires de Metz. L’occasion pour les amateurs de pop-électro planante de découvrir ou de redécouvrir ce groupe de jeunes talents mosellans.

Découvrez toutes les infos du concert ICI sur le site des trinitaires

Partager

Les commentaires sont fermés.