Samedi 17 novembre

« Marave Challenge » à Metz : la sûreté publique réagit

0

Après quatre agressions de jeunes de 17 et 18 ans devant les lycées de Metz en décembre, une enquête a été ouverte. Ils sont les victimes d’un nouveau « jeu » stupide et dangereux lancé sur les réseaux sociaux et baptisé le « Marave Challenge » par ses créateurs. Le département de la sûreté publique a tenu une conférence de presse sur le sujet ce mardi après-midi.

Son nom peut prêter à sourire, et pourtant il est pris très au sérieux par les autorités messines car il enflamme la toile. Le « marave challenge » c’est ce jeu qui consiste à lancer un défi sur les réseaux sociaux, des jeunes le relèvent et attaquent, en bande, des élèves aux hasards devant les lycées de Metz.

En récompense, les agresseurs reçoivent de l’argent. En décembre, 4 jeunes ont été agressés et ont porté plaintes à Metz.

LOIN D’ETRE UN PHENOMENE DE SOCIETE SELON LA PREFECTURE

Au total la police a enregistré vingt-quatre agressions en 2017, soit deux par mois. Et si les autorités prennent l’affaire au sérieux, rien ne permet de dire qu’il s’agit d’un phénomène de société alarmant. Cet après-midi, la préfecture a tenu à faire taire les rumeurs, car sur internet médias et internautes s’emballent depuis plusieurs jours, affirmant que des bandes de 25 à 30 adolescents se forment pour agresser d’autres jeunes, le phénomène serait en fait plus isolé.

Hervé Niel ( Dir. DDSP)

Hervé Niel (Directeur départemental de la sureté publique) reconnait l’existence  d’un groupe d’agresseurs « connus » des services de police, un individu a été interpellé et mis en garde à vue.

La sécurité a été tout de même renforcée devant vingt-cinq établissements de Metz avec la mise en place d’agents de sécurité, des rondes sont organisées par les services de police.

VIDEO // Hervé NIEL, Directeur départemental de la sureté publique en Moselle répond aux questions de notre journaliste, Kim Hammerschmidt. 

 

Partager

Les commentaires sont fermés.