Lycomeo : comment visiter un bien immobilier en un clic depuis son canapé

0

Qui n’a jamais rêvé, en se baladant sur les sites de vente et de location immobilière, de pouvoir visiter un appartement ou une maison depuis son canapé ? Si certaines agences proposent déjà ce service, la société de production audiovisuelle Lipixel a mis au point une solution numérique à la fin d’année 2019 : Lycomeo. Avec le déconfinement, cette plate-forme garantie la limitation des contacts pour les agents immobiliers, les vendeurs et les acquéreurs.

Cyril Caput est agent immobilier depuis le mois de février 2019. Le 3 décembre dernier, ce Mosellan de 40 ans utilise pour la première fois, à Tucquegnieux, un outil novateur en termes de visite immobilière : Lycomeo. « Ça permet de pouvoir toucher une clientèle plus large, notamment à l’étranger. Sur des biens importants, avec par exemple 2000 m² de surface habitable, les gens peuvent découvrir le bien sous tous ses angles. C’est une solution idéale. »

Une caméra à 360° en 4K

Derrière Lycomeo se cachent Kévin Bressan et Pierre Voloch. Ensemble, les deux jeunes Mosellans fondent il y a quelques années Lipixel, une société de production audiovisuelle. Au cours de leur travail sur le terrain, les deux entrepreneurs  reçoivent de nombreuses demandes sur la visite virtuelle. On a débuté avec des visites virtuelles pour des commerces. « On a vu l’intérêt, alors on a commencé à se former et à s’équiper pour proposer cette solution aux particuliers et aux professionnels, qui n’ont pas forcément le matériel nécessaire », confie Kévin Bressan. Mais alors, comment fonctionne une visite virtuelle ? Kevin et Pierre se rendent sur place avec une caméra sur trépied qui filme à 360° et en 4K. « Cette technologie de visite virtuelle est ce qui se fait de mieux actuellement sur le marché », selon Kévin Bressan et Cyril Caput.

La visite virtuelle disponible en 48 h

« Tous les deux mètres, on avance pour faire le tour de toutes les pièces. Ensuite, c’est modélisé par le logiciel et 48h après le tournage, le lien de la visite virtuelle est disponible », poursuit Kévin. Une fois le lien en poche, la personne peut partager la vidéo sur des sites de ventes immobilières. Et si les sites n’acceptent pas ce type de lien, Lycomeo a tout prévu. « Les clients peuvent publier leur visite sur notre site. On fournit également 10 photos pour enrichir leur annonce et un GIF pour les réseaux sociaux. »

« Depuis son canapé, le client peut visiter
une maison en deux minutes. »

Avec Lycomeo, le client se déplace facilement dans le bien qu’il visite depuis son canapé. Cette technologie permet de modéliser une maison ou un appartement depuis le dessus et offre une vue imprenable sur l’ensemble des pièces de l’habitation. Côté dimensions, Kévin et Pierre ont pensé à l’outil mètre : même depuis chez eux, les clients peuvent choisir la taille de l’armoire qui ira dans leur chambre, avant même de l’avoir visitée ! « L’objectif, c’est qu’en regardant la vidéo, le visiteur se sente sur place . Depuis son canapé, le client peut visiter une maison en deux minutes, », souligne Kévin. « Cette technologie différencie clairement les biens. On a un client qui a eu presque 300 visites sur sa vidéo ! »

La solution parfaite pour l’après-11 mai

En cette période de crise sanitaire, limiter les contacts est un enjeu primordial. Alors, à quelques jours de la sortie du confinement, la demande s’intensifie pour Kévin et Pierre. « On reprend tout doucement. Depuis quelques jours, on reçoit plein de messages d’agents à leur compte, d’agences, de particuliers. Avec le déconfinement, les gens veulent éviter maximum le contact, alors, si on peut éviter de côtoyer une trentaine de personnes grâce à la visite en ligne…» Pour Cyril Caput, la visite virtuelle est, encore davantage en cette période de coronavirus, un argument de vente. « On va limiter un maximum les visites sur place. La première visite du client sera une contre-visite d’une certaine manière. On va protéger les acquéreurs, les propriétaires, les agents et nos familles. »

500 € d’investissement dans les protections

Les affaires reprennent pour Kevin et Pierre et Lycomeo. Mais pas n’importe comment. Les deux entrepreneurs comptent prendre toutes leurs précautions et respecter les gestes barrière. « On a investi près de 500 euros de protection pour la sécurité de tout le monde, des clients comme pour nous. On a acheté pour 500 € de masques, gants, gel…»

Combien ça coûte ?

Une fois que l’on sait comment ça fonctionne, la question du prix est sur toutes les lèvres : combien ça coûte, une visite virtuelle ? Kévin et Pierre ont fait le choix d’établir un forfait de base de 175 € (hors taxe), auquel s’ajoutent 1 euro par m2 (hors taxe) et 40 centimes par kilomètre pour les frais de déplacement. « Par exemple, pour une maison de 100 m2, il faut compter 330 euros (TTC), sans compter le trajet. » Si un particulier veut transmettre la visite virtuelle à plusieurs agences, c’est lui qui paie. En revanche, si un agent veut l’exclusivité d’un bien, il peut payer lui-même la visite virtuelle à un client pour remporter la mise.

Contacts : 06 33 34 99 85 / contact@lycomeo.immo / https://www.lycomeo.immo

Florian Tonizzo

Partager

Les commentaires sont fermés.