Dimanche 15 décembre

Le bio : un nouveau départ ?

0
L’exploitation a franchi le pas en mai 2016. Michel Zimmermann et ses 2 associés, installés à Elvange en Moselle, ont décidé de se convertir au bio.

Depuis mars 2018, leur lait est ainsi estampillé bio. Mais pour cela, les agriculteurs ont du revoir leur mode de culture : arrêter le blé, le colza, l’orge et se tourner vers la luzerne, le trèfle ou encore l’épeautre. A présent la totalité des cultures est consacrée pour l’alimentation des vaches laitières.
Si les vaches produisent moins de lait, le prix du lait bio est plus élevé : 480 € en 2018 contre 337 € pour du lait « conventionnel ». Un prix d’achat plus élevé qui permet à l’exploitation de compenser en partie la perte des revenues due à l’arrêt des anciennes activités.

Un reportage de Jean-François AMBROISE.

Partager

Les commentaires sont fermés.