Jeudi 15 novembre

Blocage étudiant : les campus de Metz et de Nancy évacués

0

Hier, les étudiants qui bloquaient les bâtiments de l’Université de Lorraine ont été évacués par les forces de l’ordre, les examens pourront se dérouler comme prévus le 3 mai prochain.

C’est un mois sous tension qui s’achève pour le Président de l’Université de Lorraine, Pierre Mutzenhardt. Depuis fin mars, plusieurs bâtiments de l’UDL avaient été rendus inaccessibles par des étudiants grévistes, à Nancy le bâtiment Arts Lettres et Langues était occupé depuis le 22 mars, l’UFR Sciences humaines du Saulcy à Metz depuis les 6 et 11 avril. Des étudiants qui manifestaient contre la réforme de l’accès à l’université.

Hier matin à 6h, le Président de UDL a donc demandé aux forces de l’ordre d’intervenir pour déloger dans le calme et sans violence les bloqueurs dans une opération conjointe et simultanée sur les sites de Nancy et Metz, avec l’appui des différentes préfectures de Moselle et Meurthe et Moselle.

Des bâtiments évacués qui ne sont pour l’instant pas rendus accessibles aux professeurs et étudiants, le campus de Nancy fait l’objet d’une fermeture administrative pour permettre aux employés de l’Université de remettre en état les lieux et de nettoyer les tags et légères dégradations occasionnés par le blocage.

Lors de scrutins électroniques à Nancy et Metz, les étudiants avaient voté à 74,2% à Metz le 19 avril, 70,5% à Nancy le 9 avril pour la reprise des cours, mais la poursuite des blocages avait été décidée lors d’assemblées générales rassemblant quelques centaines d’étudiants grévistes.

A Nancy, une cinquantaine de policiers ont été mobilisés, un étudiant a été interpellé, aucun heurts ni interpellations à Metz en revanche.

Pierre Mutzenhardt, Président de l’Université de Lorraine s’explique sur les raisons et modalités de cette évacuation, au micro de Jean-François Ambroise.

 

 

 

Partager

Les commentaires sont fermés.