Lundi 11 novembre

Grenelle sur les violences conjugales: la Moselle s’engage

0

Hier s’est ouvert le Grenelle des violences conjugales à Paris à la date symbolique du 3 septembre 2019, en référence au numéro d’appel d’urgence 3919 pour les femmes victimes de violences. A cette occasion, le premier ministre Edouard Philippe a annoncé la mise en place de mesures d’urgences et notamment la création de 1000 places d’hébergement d’ici 2020 qui s’ajoutent aux 5000 existantes ou encore de la généralisation de la possibilité de porter plainte à l’hôpital.

Féminicides : la Moselle n’est pas épargnée 

Depuis le début de l’année 2019, 121 femmes sont décédées sous les coups de leurs conjoints. Un chiffre alarmant qui met en lumière le manque criant de moyens matériels, humains et juridiques. En Moselle, 4 féminicides ont déjà été recensés sur le territoire, un chiffre jugé préoccupant par les autorités locales qui lancent une réflexion globale pour améliorer la mise en réseau des associations déjà existantes.

Hier après-midi, Didier Martin, le préfet de la Moselle s’est rendu à Thionville, visiter le gite familial Athènes qui accueillent les femmes victimes de violences conjugales.

Il s’est exprimé sur l’ouverture de ce grenelle des violences conjugales au micro d’Orianne Valloo.

Partager

Les commentaires sont fermés.