Mercredi 12 août

Football : arrêt définitif des championnats amateurs !

0
La FFF a officiellement annoncé l’arrêt définitif des championnats de foot amateur pour la saison 2019-2020 en raison de la crise sanitaire liée au coronavirus. Pour le National 1 et la D1 féminine, la décision n’a pas encore été prise.

C’était dans l’air du temps, c’est désormais officiel : la saison est officiellement terminée pour le foot amateur. Noël Le Graët en a informé les présidents de ligues régionales par mail ce jeudi matin. L’arrêt des compétitions est acté au 13 mars dernier, date de suspension des compétitions. Les conditions sont les suivantes :

  • fixation des classements selon le quotient nombre de points obtenus / nombre de matchs joués afin de neutraliser l’effet des matchs reportés
  • départage des clubs à égalité en fonction du règlement de la compétition concernée. Si le règlement de la compétition est inopérant ou ne permet pas le départage, application de critères fixés par la Fédération
  • limitation du nombre de descentes à un par poule, en cohérence avec la disposition règlementaire prévoyant l’impossibilité de repêchage du dernier quelles que soient les circonstances
  • fixation du nombre de montées en fonction des règlements prévalant pour la compétition concernée

Pour le National 1 et la D1 féminine, il reste un espoir : le N1 peut donner accès au monde professionnel. « Compte tenu de la possibilité de repousser plus facilement la date de fin de saison et donc de terminer dans de bonnes conditions d’une part, et de l’enjeu sportif de la fin de saison d’autre part (barrage d’accession au monde professionnel), il est décidé de poursuivre le travail sur les possibilités de reprise du championnat », justifie Noël Le Graët. « De la même manière, s’agissant de la D1 féminine, le nombre de matchs à jouer d’ici la fin de la saison et la possibilité de repousser la date de fin de saison au-delà du 30 juin amène la FFF à étudier les hypothèses de reprise possibles. » Sur son site internet, la fédération précise que l’élite féminine peut amener à des qualifications pour une compétition européenne, ce qui « participe également à cette réflexion. »

Partager

Les commentaires sont fermés.