Fondation Abbé Pierre : l’exemple messin

0
Treize ans après sa disparition, le combat de l’Abbé Pierre contre le mal-logement se poursuit. Depuis 2012, Metz a vu naître différents campements clandestins.Plutôt qu’expulser les réfugiés, la Ville de Metz et la Fondation Abbé Pierre ont choisi d’aider les réfugiés à se construire un avenir durable. Après quatre années d’existence, le bidonville Louis Le Débonnaire à Metz a été démantelé en octobre dernier et ses occupants relogés par le CCAS. Un exemple de résorption réussi, même si un nouveau camp a vu le jour dans le quartier de Borny. 

On écoute le directeur du Pôle résorption des bidonvilles de la DIHAL, au micro de Charles Hoffsess:

 

Partager

Les commentaires sont fermés.