Fêtes de Pâques : « une catastrophe pour tous les artisans »

0
À quelques jours du week-end de Pâques, l’heure est habituellement aux achats de chocolats et à l’organisation de chasses aux œufs. Cette année, le confinement oblige les plus gourmands à revoir leurs plans et les chocolatiers voient leurs ventes chuter. Un manque à gagner considérable pour la profession.

Cette année, les chocolats de Pâques auront une saveur amère. Confinement oblige, chacun fêtera Pâques de son côté. « C’est une catastrophe pour les artisans », admet Thierry Hommel, gérant d’une chocolaterie à Saint-Avold. «  On n’a pas de clients donc je suis seul à travailler. Enfin, travailler, c’est un grand mot :  2 heures par jour, c’est rien… On a tout qui est produit, préparé, un système de drive, un service de livraison, mais on n’a personne… D’habitude, tout le monde est en famille et achète beaucoup de chocolats pour tout le monde. Là, le peu de clients qui viennent sont des habitués et prennent juste ce qu’il faut puisqu’ils sont confinés ». 

Pour le chocolatier messin Christian Haberey comme pour Maxime Peter, artisan de Sierck-les-Bains, cela ne fait aucun doute : cette édition de Pâques est vraiment différente des autres années.

Interview d’Océane Chabardes

« On perd pratiquement 90 % de notre chiffre d’affaires »

Le week-end de Pâques représente chaque année une rentrée d’argent importante pour les chocolatiers. Avec Noël, c’est le moment de l’année le plus fructueux pour vendre ses produits. Cette année, le manque à gagner sera donc considérable pour les producteurs locaux comme Thierry Hommel. « On perd pratiquement 90 % du chiffre d’affaires. On avait prévu des jeux, etc mais on a tout annulé. On vend rien de toutes façons. C’est morose pour tout le monde. On attend que les clients viennent, c’est tout ce qu’on peut faire. »

Le jour d’après

Le cru 2020 des fêtes de Pâques va probablement laisser quelques traces. «Ça va mettre un petit bout de temps à redémarrer. On verra ce que le gouvernement propose, mais si ça ne va pas, il y aura des licenciements. » regrette Thierry Hommel.

Florian Tonizzo

Les artisans labellisés MOSL qui fabriquent du chocolat :

Thierry Hommel
5 rue de la piscine 57500 Saint-Avold
09 81 31 19 81

Aux Délices Lorraines
1 rue du Général de Gaulle 5770 Hayange
03 82 84 20 37

Fabrice Dumay
138 rue de Vallières 57070 Metz
03 87 16 65 90

Pâtisserie Jean
Place d’Armes 57000 Metz
03 87 75 39 30

Douceurs
10 rue de l’Eglise 57685 Augny
06 03 58 33 65

Boulangerie Fabrice Bazzara
6 rue du Général Nassoy 57590 Delme
03 87 01 30 31

Les Glaces de la Promesse
68 bis rue principale 57810 Bourdonnay
06 23 23 81 15

Boulangerie Pâtisserie Michel Dudot
Metz/Montigny-lès-Metz
03 87 62 61 52

Les Boulets de Metz
39 avenue de Nancy 57000 Metz
07 82 89 96 14

Chocolaterie Jean Plumerey
11 rue de l’Eglise 57370 Saint-Jean-Koutzerode

Partager

Les commentaires sont fermés.