Mercredi 24 juillet

Et si la vache Stabiliser était l’avenir de la filière bovine française ?

0
Le constat est là : les Français mangent moins de viande mais une viande plus qualitative. Pour s’adapter à cette évolution des comportements, la filière bovine et l’association Bovinext ont décidé d’importer en France une nouvelle race venue d’Angleterre, la Stabiliser. L’animal est plus précoce, plus petit et surtout il consomme beaucoup d’herbe, ce qui produit une viande plus goûteuse et des grammages dans l’assiette moins importants. C’est pourquoi Yves-Marie Le Bourdonnec, un célèbre boucher parisien a accepté de parrainer l’opération.

« Une bonne viande on vous dira toujours il faut qu’elle soit tendre et goûteuse. Donc il faut qu’elle soit pauvre en collagène et bien équilibrée en gras et si cette viande peut être nourrie du paysage parce qu’on donne du lien avec le terroir. Alors pourquoi je dis que le meilleur steak du monde est à venir parce qu’on sera obligés de faire en fonction de ces problématiques là avec le souci de faire une viande de qualité, parce qu’on en mangera moins mais on voudra une viande de qualité. »  Yves-Marie Le Bourdonnec, boucher parisien

Autre avantage pour les éleveurs, la diminution des coûts d’élevage : plus d’herbe consommée dans un paysage qui n’en manque pas, c’est aussi moins de fourrage et être moins dépendant des aléas climatiques. La race Stabiliser, sans corne est aussi plus autonome.

En France, une trentaine d’éleveurs ont accepté de rejoindre cette aventure. Il existe ainsi une quarantaine d’animaux de cette race avec un objectif : très développer très rapidement le cheptel pour permettre la reproduction et la commercialisation.

Partager

Les commentaires sont fermés.