Mercredi 12 août

Environnement : moins de pollution mais peut mieux faire…

0
Le confinement est certes bénéfique pour la nature et pour la qualité de l’air, mais la réduction massive du trafic routier ne suffit pas à inverser le dérèglement climatique.

L’air est plus pur, mais les particules fines, liées notamment aux différentes activités humaines, persistent. Selon Jean-François Husson, Président d’ATMO Grand Est, il va falloir mettre les bouchées doubles si l’on veut atteindre les objectifs fixés par les Accords de Paris.

Partager

Les commentaires sont fermés.