Mercredi 5 août

Education Nationale : contrôle continu pour le bac, « la moins pire » des solutions ?

0

Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Education Nationale, a annoncé, ce vendredi matin, les mesures pour le prochain baccalauréat, mais aussi le brevet. Comme on pouvait s’y attendre, il n’y aura pas la moindre épreuve finale, les élèves seront évalués par l’intermédiaire d’un contrôle continu. Christelle Caron, présidente de la FCPE 57, est revenue sur cette décision.

De nombreux collégiens et lycéens étaient ce matin aux alentours de 11h sur leur canapé et devant la télévision. Sans doute pour certains pour regarder la saison 4 de la Casa de Papel, dont c’est la sortie aujourd’hui. D’autres pour écouter l’allocution de Jean-Michel Blanquer. Le Ministre de l’Education Nationale a précisé les conditions d’organisation pour le brevet, le bac de français et le bac. Ces trois examens seront validés par le contrôle continu. A noter que « les notes en confinement ne compteront pas ».

Des cours jusqu’au 4 juillet

Jean-Michel Blanquer à d’emblée précisé que « Si les conditions sanitaires le permettent, tous les élèves auront cours jusqu’au 4 juillet cette année afin de minimiser au maximum les retards d’apprentissages pris durant cette période. »

Pour les 840 000 élèves concernés par le brevet du collège, Le diplôme sera validé à partir de la moyenne des notes obtenues durant les trois trimestres, mais sera « suspendu à un contrôle d’assiduité ». C’est-à-dire une présence jusqu’au 4 juillet

Pour les 540 000 élèves concernés par le bac de français, les règles du jeu changent aussi. Pour l’épreuve écrite, c’est la moyenne des notes obtenues en français tout au long de l’année qui comptera. En revanche, l’épreuve orale du bac de français est maintenue. Le nombre de textes sera diminué et ramené à 15 en voie générale et à 12 en filière technologique. Elle sera organisée fin juin. 

Pour les 740 000 élèves concernés par le baccalauréat, l’évaluation se fera sur l’ensemble des notes obtenues lors des trois trimestres. « Les notes déjà attribuées aux épreuves anticipées sont gardées. » Les mentions, elles, sont maintenues. Le contrôle continu sera validé par un jury qui examinera les livrets scolaires afin de « valoriser et garantir l’équité ». 
Pour ceux qui obtiendront une notre finale entre 8 et 10, ils pourront passer les oraux de rattrapage début juillet. Enfin, « sur décision du jury », pour ceux qui auront en dessous de 8, il y aura une possibilité de rattrapage en septembre. Cette session de septembre sera également ouverte aux candidats libres.

LE POINT DE VUE DE CHRISTELLE CARON DE LA FCPE 57

La réaction de la Présidente de la FCPE 57, Christelle Caron, aux annonces de Jean-Michel Blanquer

Partager

Les commentaires sont fermés.