Coronavirus : Edouard Philippe annonce une aide de 200 € pour les jeunes précaires et modestes de moins de 25 ans

0
Edouard Philippe a soumis ce lundi après-midi aux sénateurs le plan de déconfinement pour l’après-11 mai et fait de nouvelles annonces. Le Premier Ministre a notamment annoncé le versement d’une aide de 200 € pour les jeunes précaires de moins de 25 ans pour surmonter la crise liée à la pandémie de coronavirus.

Face aux sénateurs, Edouard Philippe a présenté ce lundi le plan de déconfinement pour l’après-11 mai annoncé le versement, début juin, d’une aide de 200 € pour 800 000 jeunes précaires : les étudiants « ayant perdu leur emploi ou leur stage », les étudiants « ultra marins qui n’ont pas pu rentrer chez eux », et mi-juin pour les jeunes « de moins de 25 ans, précaires ou modestes, qui touchent les APL».

« La fermeture des école est une catastrophe
pour les plus vulnérables des enfants. »

Concernant le retour à l’école, où les élèves doivent être 15 maximum par classe, Edouard Philippe en a appelé « au discernement de chacun pour que des groupes de 15 élèves qui en ont le plus besoin soient formés ». Le Selon le Premier ministre, « cinq mois de décrochage scolaire pour des milliers de jeunes, c’est probablement une bombe à retardement. »

La crainte d’une deuxième vague

Edouard Philippe a rappelé l’importance du respect du confinement jusqu’au 11 mai pour garantir la sortie du confinement. Le Premier ministre a également souligné qu’en phase de déconfinement, le respect des gestes barrières était indispensable pour vaincre l’épidémie : lavage des mains, port du masque, respect de la distanciation physique. « Le moment est critique parce que nous devons démontrer une discipline collective pour apprendre à vivre avec le virus. Un peu trop d’insouciance et de relâchement et le risque de deuxième vague se préciserait. Le succès du déconfinement repose sur notre capacité à tester et isoler les personnes atteintes du COVID-19. » Si le déconfinement du 11 mai est maintenu, un retour en arrière n’est pas à exclure en cas d’augmentations du nombre de contaminés dans les prochaines semaines.

Un déconfinement progressif avec des points de passage

Pour garantir la réussite de ce déconfinement, plusieurs étapes sont programmés pour suivre l’évolution de la situation. « Le retour à la vie normal sera progressif et adapté à chaque territoire. Nous avancerons pas à pas, avec des marches prévues toutes les trois semaines ». Le Premier ministre a également rappelé l’importance d’un retour à la vie normal, notamment d’un point de vue économique. « Le confinement a porté ses fruits, mais son coût humain, social et économique est colossal. »

Les autres annonces d’Edouard Philippe :

  • masque obligatoire pour les collégiens si la distanciation ne peut être respectée
  • réouverture impérative des transports publics le 11 mai
  • 15 élèves maximum par classe
  • le déconfinement reporté à Mayotte, où « le virus circule rapidement »
  • les manifestations culturelles réunissant plus de 5000 personnes restent interdites jusqu’à fin août
  • pas de date prévue pour le second tour des élections municipales
  • le gouvernement va étudier la possibilité que les offices religieux reprennent le 29 mai

Jeudi 7 mai, au soir, la décision finale pour le maintien du déconfinement sera rendue et la carte de couleur définitive des départements français (rouge ou vert) sera dévoilée.

Partager

Les commentaires sont fermés.