Jeudi 15 novembre

A Regnéville sur Meuse, la route inondée reste coupée

0

Depuis ce matin, le département de la Meuse est retombé en vigilance jaune, mais certains villages amorcent seulement leur décrue. C’est le cas de Regnéville sur Meuse, à quelques kilomètres de Verdun, un village habitué aux crues. Ici, les 51 habitants vivent au rythme des caprices du fleuve. Chaque année ou presque, durant plusieurs jours, la route principale pour accéder au village est submergée et coupée à la circulation.

Bertrand vit ici depuis une soixantaine d’années, d’aussi loin qu’il s’en souvienne, le village a toujours connu des crues, jusqu’à plusieurs par an, un phénomène qui ne l’étonne plus.

« Habituellement, tous les ans, ici c’est coupé, on ne peut pas passer. Pour aller à l’autre pays en face, il faut faire le tour par Forges, on est isolés et on est plutôt tranquille. J’ai des souvenirs quand mon grand-père faisait passer les gens pour aller au village d’à-côté, il passait en barque. » 

Ici, les maisons n’ont jamais été inondées, seuls les champs et la route sont régulièrement submergés par les flots. Les agriculteurs sont même devenus philosophes :

« Au printemps il va falloir qu’on retire les branchages, remonter les fils si les poteaux sont pas partis, on est habitués, il n’y a que quand ça déborde en avril, mai, juin comme en 2016 que les récoltes sont en péril voire les animaux. « 

Reportage: Anne-Sophie Pierson et Jean-François Ambroise

Au coeur du village de Regnéville, la route et l’aire de pique-nique entièrement submergéesAu plus fort de la crue hier soir, ici la Meuse a atteint 643 m3 cubes d’eau et jusqu’à un mètre de hauteur. La décrue devrait durer au moins cinq jours. Mais c’est loin d’être la pire crue qu’ait jamais connu le petit village meusien : en 1993 la route a été bloquée durant 31 jours et en 2002, le fleuve a atteint son niveau le plus élevé jamais enregistré dans la commune jusqu’à 660 m3 d’eau.

 

Partager

Les commentaires sont fermés.