Dimanche 18 novembre

La sécurité routière, cause départementale pour 2018-2020

0
Aides sociales à l’enfance, RSA, handicap, personnes âgées dépendantes… les départements doivent faire face à des dépenses sociales incompressibles et en continuelle hausse. Or, ils ne bénéficient pas, à ce jour, d’une compensation suffisante de la part de l’Etat, au titre de la solidarité nationale. Patrick Weiten, président du CD57, l’a déploré ce matin en ouverture de la deuxième réunion trimestrielle, mais il a aussi indiqué que la Moselle continuera à investir. Parmi les priorités annoncées : des investissements en faveur des collèges et de la sécurité routière.

Entre 2013 et 2016, les accidents graves et le nombre de tués sur les routes ont augmenté. En cause : la vitesse, l’alcool et les stupéfiants ou encore l’usage du téléphone au volant. Le Département, qui est responsable de 4300 kilomètres de routes départementales, soit 66% du réseau routier mosellan, demande un renforcement des contrôles de vitesse. Neufs radars équipent à ce jour le réseau départemental. Il renforcera aussi ses actions de pédagogie envers les jeunes et mettra en oeuvre de nouveaux aménagements pour mieux sécuriser les zones accidentogènes.

On écoute Patrick Weiten, président du CD57, au micro de Gaële Thisse

Partager

Les commentaires sont fermés.